Translate

dimanche 6 août 2017

France (D1) : Salif Keita, l’éternelle Panthère noire !

Salif Keita (Saint-Etienne)
Avec 42 réalisations en une seule saison en D1 française (1970-1971), Salif Keita «Domingo» demeure le recordman des buteurs africains. Aucun joueur du continent n’est parvenu jusque-là à faire tomber ce record vieux de 46 ans.
Premier Ballon d’Or africain décerné par France Football en 1970, Salif Keita «Domingo» est l’un des pionniers des footballeurs africains sur le vieux continent. Il a émerveillé l’Hexagone et toute l’Europe par son immense talent. Bien qu’évoluant au milieu de terrain, «Domingo», comme on le surnomme, a inscrit 12 buts en 18 matchs en D1 française lors de la saison 1967-1968, sa première. Il commence donc à s’épanouir dans le groupe stéphanois. Désormais emblématique de l’appétit offensif de son équipe, la Panthère noire ne cesse dès lors de sortir ses griffes. De plus en plus rares sont les défenseurs qui lui résistent.
Auteur de quatre quadruplés, Salif Keita «Domingo» inscrit 42 buts lors de la saison 1970-1971 en D1 de France ; ce qui lui permet de terminer 2ème meilleur buteur, juste derrière le Yougoslave Josip Skoblar (44 buts) et Soulier d'argent européen 1972. Depuis, il demeure le meilleur buteur africain en une seule saison, devant l’Algérien Ahmed Oudjani (RC Lens, 30 buts en 1963-1964), l’Ivoirien Sékou Touré (Montpellier, 25 buts 1961-1962) et le Sénégalais Moussa Sow (Lille, 25 buts 2010-2011).
L’Africain le plus efficace de l’histoire
Évoluant durant 6 ans dans le championnat d’élite hexagonal de 1967 à 1973, Salif Keita a inscrit un total de 135 buts en 168 matchs, soit un ratio de 0,80 : AS Saint-Étienne (125), Olympique de Marseille (10). Africain le plus efficace, il a marqué son temps et son époque. Aujourd’hui, il est le deuxième meilleur buteur africain de l’histoire de la D1 française, derrière l’Algérien Rachid Mekhloufi. Ce dernier a inscrit 143 buts en 341 buts entre 1954 à 1970 avec l’AS Saint-Étienne (123), SC Bastia (20), soit un ratio de 0,42.
Avec 129 buts en 350 matchs entre 1969 et 1981, le Congolais de Brazzaville, François M'Pelé, arrive en troisième place : AC Ajaccio (57), Paris Saint-Germain (60), RC Lens (12), soit un ratio de 0,37.
Bréhima DIAKITÉ
Enregistrer un commentaire