Translate

lundi 7 août 2017

Amical : Un nul face aux Lions avant les Mourabitounes

Onze Mali contre Sénégal
En match amical de préparation, l’équipe nationale locale du Sénégal et celle du Mali se sont quittées sur un score de parité, hier dimanche, au stade Alassane Djgo.
Le Sénégal a sauté sur l’occasion de se tester contre le Mali avant de recevoir la Guinée dans 10 jours. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le staff technique des Lions locaux n’a pas été déçu par son sparring-partner. Les deux équipes ont livré un match rythmé. «C’était un très bon match, d’un niveau technique très élevé», s’est même enflammé le coach malien Djibril Dramé. «Le Mali n’est pas vice-champion d’Afrique pour rien», a rappelé de son côté Moustapha Seck.
Seulement, s’il y a eu de l’intensité et beaucoup d’engagement de part et d’autre, les occasions franches n’ont pas été légions et les filets n’ont tremblé qu’au retour des vestiaires. Contrairement au Sénégal qui n’a pas su concrétiser sa domination lors de la première demi-heure, le Mali, dans son temps fort, ouvre le score. Moussa Sissoko, lancé en profondeur, s’engouffre dans la surface, résiste au retour de Matar Kanté avant de fusiller Pape Seydou Ndiaye d’un très joli tir croisé (52’). Les Sénégalais ont cependant rapidement réagi. Redynamisés par les changements effectués, les Lions reprennent le jeu à leur compte. Rémy Bocandé (59’), Moussa Marone (67’) et Alassane Ndao (69’) obligent tour à tour le gardien des Aigles à se déployer pour sauver les meubles. Il ne pourra cependant que repousser la belle frappe de l’arrière gauche, Fadel Barry, sur les pieds d’Amadou Erasme Badiane. Le milieu relayeur, entré à la place de Daouda Guèye Diémé, pousse le ballon dans les buts vides (77’).
Un but qui permet au Sénégal d’égaliser et d’enregistrer un match nul face au Mali, avant d’accueillir dans 10 jours le Syli national. Les Aigles locaux affronteront la Mauritanie, ce samedi, à Nouakchott. 
Demba VARORE, Quotidien Stades Sénégal

Feuille de match
Match amical international
Sénégal / Mali 1-1
Dimanche 6 août 2017
Stade Alassane Djigo
Buts
Sénégal : Amadou Erasme Badiane (77’)
Mali : Moussa Sissoko (52’)
Avertissements
Sénégal : Mamadou Fadel Barry (57’), Arial Mendy (82’)
Mali : Drissa Keita (39’)
Arbitres
Issa Sy, assisté d’Ababacar Sène et d’Amadou Ngom (trio Sénégal)
Équipes
Sénégal : Pape Seydou Ndiaye (cap.) (Cheikh Bamba Thioub 61’) – Matar Kanté (Jean Jaques Ndecky 78’), Mouhamed Kane, Arial Mendy, Fadel Barry – Sidy Bara Diop, Élimane Cissé – Jean Rémy Bocandé (Moussa Marone 61’), Alassane Ndao (Assane Mbodj 84’), Daouda Guèye Diémé (Amadou Erasme Badiane 68’) – Amadou Dia Ndiaye (Honoré Gomis 75’). Coach : Moustapha Seck
Mali : Adama Keita (cap.) – Issiaka Samaké, Hamed Marius Assako (Boubacar Samassékou 67’), Drissa Diarra, Lassana Samaké (Sékou Diarra 67’) – Mandala Konté (Gouné Niangadou 56’), Moussa Coulibaly (Mamadou Cissé 84’), El Hadj Salim Bah (Mouhamed Traoré 55’) – Aliou Dieng, Drissa Keita (Boubacar Diarra 75’), Moussa Sissoko. Coach : Djibril Dramé

Réactions
Moustapha Seck, coach Sénégal
Mustapha Seck, coach Sénégal
«Il y a eu de très belles séquences»
«C’était une occasion à ne pas rater. C’était un test grandeur nature avec un très bon sparring-partner. Le Mali n’est pas vice-champion pour rien. Il y a eu de très belles séquences, de très bonnes choses. C’est vrai qu’en un moment donné, nous avons un peu souffert, mais c’est normal. Nous allons continuer le travail pour être prêts au prochain match. Tous les joueurs qui sont rentrés en seconde période ont montré de belles choses».
Djibril Dramé, coach Mali
«On avait en face une bonne équipe»
Djibril Dramé, caoch Mali
«C’était un très bon match, d’un niveau technique très élevé. On avait en face une grande équipe sénégalaise avec une bonne occupation de l’espace, beaucoup de mouvements, une bonne technique individuelle. Ils nous ont posé d’énormes problèmes, mais on a bien lu leur jeu et on a rapidement rectifié. C’est pourquoi on a pu marquer à la reprise. On aurait pu scorer à nouveau et personne n’aurait crié au scandale. C’était vraiment une belle préparation pour les deux équipes».
Par Demba VARORE
Enregistrer un commentaire