Translate

mercredi 29 mars 2017

Almamy Touré : «En ce qui concerne la sélection, je n’y ai pas pensé»

Almamy Touré (AS Monaco)
L'AS Monaco, fournisseuse officielle de talents. Avec Mbappé, Lemar, Mendy ou encore Bakayoko, le club de la Principauté montre saison après saison qu'il sait jouer la carte jeune avec succès. A 20 ans, Almamy Touré est l'une des perles monégasques à suivre de près. Pour Foot Mercato, le défenseur polyvalent évoque son année, ses ambitions et la fin de saison de folie qui attend les pensionnaires du stade Louis II.
Entretien.
Pour ceux qui l’ignorent, le football est une vraie affaire de famille chez vous.
Oui, ma passion du football me vient de mon père. Avant tout, car il a été footballeur, puis ensuite car il a été entraîneur. Il a entraîné l’équipe nationale du Mali. Il a une grande histoire avec le foot malien. Mes frères et moi avons tous joué au foot. C’est une histoire de famille.
En parlant de famille, vous avez rejoint celle de l’AS Monaco très jeune et vous ne l’avez plus quitté. Que représente ce club à vos yeux ?
L’AS Monaco, c’est comme si c’était ma famille. J’ai été formé ici, je connais tout le monde. Je suis très content dans ce club. Je suis fier de pouvoir représenter l’AS Monaco. Je me sens très bien ici.
La confiance que vous donne Leonardo Jardim vous aide certainement à vous sentir encore mieux sur le Rocher. Quelle relation avez-vous ?
Je m’entends super bien avec le coach. On échange beaucoup et je vois qu’il me fait de plus en plus confiance. Quand il fait appel à moi, je suis de plus en plus confiant. Tout se passe très bien entre nous deux. On parle et on échange beaucoup. Il échange avec tous les joueurs. Je vois qu’il me fait confiance.
Monaco fait une saison incroyable. Quel est votre sentiment à ce sujet ?
Pour le moment, on fait une très bonne saison. Mais elle n’est pas encore terminée. Si on gagne un trophée, à ce moment-là on pourra dire que la saison de Monaco a été magnifique. On est sur le bon chemin. On espère soulever au moins un trophée en fin de saison pour nous récompenser de tout ce que l’on a fait.
Quels sont justement vos objectifs en cette fin de saison ?
On est encore engagés sur toutes les compétitions. Notre objectif est d’aller le plus loin possible en Ligue des Champions. On va tout faire pour aller chercher le championnat. On doit rester concentrés sur chaque match. Enfin pour la Coupe de la Ligue, on sera à Lyon samedi pour affronter le PSG. On va tout faire pour la remporter. Si on venait à la gagner, ce serait un très bon début pour tout ce qui nous attend par la suite.
Individuellement, j’imagine que vous êtes tout aussi ambitieux...
Je suis très satisfait de la saison que je fais. Au début de la saison, je ne me suis pas fixé un nombre de matches à jouer. Plus la saison avançait, plus je voyais que le coach faisait appel à moi et que je jouais. C’est dans la continuité de ce que j’ai fait l’an dernier. Mon nombre de matches est en train d’augmenter. Je suis très content. Je sens que je peux encore progresser. Je peux encore plus aider l’équipe et je peux encore jouer plus de matches, si le coach le décide.
Vous jouez dans l’axe et sur le côté en défense. À quel poste préférez-vous évoluer ?
J’ai été formé en tant que défenseur central. Donc je dirai que je me sens très à l’aise dans l’axe. Le coach fait appel à moi pour jouer en tant que latéral droit. C’est un poste que, maintenant, j’aime beaucoup. Je suis au service du coach et de l’équipe. Si je dois jouer dans l’axe, je jouerais dans l’axe. Si je dois jouer sur un côté, je jouerais sur un côté.
Vous l’avez dit, la Ligue 1 est l’un des objectifs du club en cette fin de saison. Selon vous, l’ASM est-elle la mieux armée pour remporter ce trophée ?
Je ne vais pas dire que nous sommes les mieux armés. Nous, on ne s’occupe pas du reste. On va se concentrer sur chaque match qu’on aura à jouer. Si on gagne tous nos matches, c’est sûr qu’on remportera le championnat. Le plus important est de nous concentrer sur nous-mêmes. On ne fait pas trop attention aux autres. On sait que le Paris Saint-Germain est en forme en 2017. Donc on se dit qu’on n’a pas le droit à l’erreur. Il ne faut pas non plus oublier Nice. Même s’ils ont fait des matches nuls, ils ne sont pas loin aussi. On va d’abord se concentrer sur nos matches et ensuite on verra.
On a l’impression que rien ne fait peur à Monaco cette saison.
Ce qui fait notre force, c’est qu’on ne se prend pas la tête. Chaque match, on le joue avec la même envie. Je pense qu’on ne se met pas de pression, c’est ça notre force. On ne dit pas avant un match : «C’est chaud». On joue tous les matches comme d’habitude.
C’est certainement ce qui vous a permis d’éliminer Manchester City. Avec le recul réalisez-vous que vous avez fait quelque chose de grand contre les Skyblues ?
On en parle entre nous. On sait que c’est une grosse équipe et ce qu’on a fait c’est magnifique. À la fin du match, on en a parlé et on s’est dit que c’était fabuleux ce qu’on avait fait. On a encore du chemin à faire. On va essayer de continuer avec cet état d’esprit.
Le prochain match en Ligue des Champions, ce sera contre le Borussia Dortmund. Comment appréhendez-vous ce match ?
On l’aborde comme celui de Manchester City. On va aller là-bas et jouer notre football. On va attaquer, on va défendre. On va jouer comme d’habitude. Si on revient de Dortmund avec un bon résultat, on fera tout pour faire un gros match à la maison et tenter de se qualifier. On a nos chances contre Dortmund.
Le BvB, c’est une puissance offensive de folie. Craignez-vous cela ?
Almamy Touré (AS Monaco)
C’est vrai que devant, ils sont super rapides. Mais on a aussi une équipe qui défend bien. Ça ne nous fait pas spécialement peur. On va jouer comme d’habitude, comme on sait le faire.
En ce moment, nous sommes en pleine trêve internationale. On a parlé récemment de votre choix de nationalité sportive entre la France et le Mali. Votre réflexion est-elle plus avancée à ce jour ?
Mon choix de sélection, je ne me suis pas encore penché là-dessus. Je me concentre sur Monaco. J’essaye de jouer le plus de matches possible depuis le début de la saison. Pour l’instant, en ce qui concerne la sélection, je n’y ai pas pensé.
En parlant de sélection, l’AS Monaco est en force en équipe de France A.
Je suis très content pour mes coéquipiers. Ils le méritent. On est en train de faire une belle saison donc ils sont récompensés. Je suis très heureux pour eux.
Tout le monde s’enflamme pour Kylian Mbappé. Comment lui gère-t-il cette effervescence ?
Ça se voit, tout le monde le sait que c’est un garçon très gentil. Il a les pieds sur terre. Il gère tout ça très bien, il ne se prend pas la tête. C’est quelqu’un de top. On sait qu’il a un grand potentiel. Il le sait aussi. Il ne se prend pas la tête et joue chaque match à fond. Il n’a pas la grosse tête et il a une très bonne mentalité. On est très content pour lui à Monaco.

Par Dahbia HATTABI
Enregistrer un commentaire