Translate

mardi 28 février 2017

Guessouma Fofana : «Le Mali tient une place importante dans mon cœur»

Guessouma Fofana (SC Amiens)
Avec 3 buts et 3 passes en 23 matchs, Guessouma Fofana (24 ans), est l’un des meilleurs joueurs de la Ligue 2 française, qui suscite les intérêts de plusieurs clubs anglais, à l’instar de Stoke City, Norwich City et Aston Villa. Natif du Havre, son rêve est de défendre les couleurs du Mali, son pays d’origine.

Vous êtes devenu un joueur important du dispositif tactique de SC Amiens, qui lutte pour la montée en L1 cette saison. Pouvez-vous revenir sur cette ascension dans ce club depuis la saison dernière en National ?
La saison dernière, c'est notre deuxième partie qui nous a permis d'accéder en Ligue 2. Avec une série de 14 matchs sans défaites, nous avons validé notre montée à la dernière journée à domicile devant notre public. Ce fut un moment magique. Sûrement, le plus beau moment de ma jeune carrière. Cette saison nous sommes dans la continuité de ce que nous avions mis en place la saison passée, avec de très bons résultats notamment un très gros début de saison, qui nous a permis d’être en haut du championnat et même d'avoir été leaders à un moment. Il reste 11 matchs, nous ne calculons pas, nous les prenons les uns après les autres. On fera les comptes à la fin. Sur le plan personnel, ce sont deux saisons très satisfaisantes, mais ce n'est pas une finalité en soi. Je suis un perfectionniste, je travaille dur pour être encore plus performant et apporter encore plus au collectif.
Vous étiez dans le viseur de plusieurs clubs anglais l’hiver dernier, dont Stoke City, Norwich et Aston. Est-ce que les contacts tiennent toujours pour l’été prochain ?
C'est vrai qu'on a beaucoup parlé de moi outre-manche et dans l'hexagone. Ça fait toujours plaisir, mais ça ne change en aucun cas les objectifs et la façon dont j'aborde les choses. C'est à dire être performant pour le collectif. En ce qui concerne l'été prochain, nous verrons comment les choses se dérouleront. Je fais mon travail du mieux possible, le reste est entre les mains de Dieu.
Votre grand frère Gueïda Fofana, vient de prendre sa retraite à 25 ans, à cause d’une vilaine blessure qui l’empêche de jouer au football depuis plusieurs années. Qu’est-ce que vous lui avez dit personnellement pour lui remonter le moral ?
Mon frère (Gueïda Fofana, ex-Lyon Ndlr), est une personne avec un mental d'acier. J'ai rarement vu ça chez quelqu’un d’autre. Je suis très déçu pour lui, d’avoir arrêté une carrière si prometteuse de footballeur à seulement 25 ans, à cause de blessures à répétition. Mais, c'est la vie, Dieu en a décidé ainsi.
Vous aviez dit, alors que vous étiez junior au Havre, vouloir jouer avec le Mali, est-ce toujours d’actualité à 24 ans ?
Je l'ai toujours dans un coin de la tête. Le Mali tient une place importante dans mon cœur. C'est mon pays d'origine, mes racines et j'en suis très fier. Aujourd'hui je me concentre sur ce que je contrôle, c'est à dire le terrain, le reste viendra. Je ne me fais aucun doute là-dessus.
Quelles sont vos ambitions pour le futur ?
Je ne me fixe pas de limites. Je veux continuer à être performant, sans trop calculer. Continuer à progresser, prendre du plaisir et aller le plus haut possible.

Par Bréhima DIAKITÉ
Enregistrer un commentaire