Translate

mardi 8 septembre 2015

Deux matchs sans victoire : Luis n’a pas encore la formule !

Luis Fernandez
Après deux matchs à la tête du Syli national de Guinée, Luis Fernandez n’arrive toujours pas à trouver la bonne formule pour permettre à son équipe de gagner. Le technicien français n’est pas encore parvenu à mettre en place une vraie équipe.
Le Syli était confronté à de multiples défections de dernière minute face au Swaziland (1-2, 1ère j.). Le même scenario s’est répété à quelques jours de son déplacement à Harare face aux Warriors du Zimbabwe (1-1), dimanche, lors de la 2ème journée des éliminatoires dans le groupe L. Mais le sélectionneur Luis Fernandez n’est pas démonté. Au contraire, il se réjouit du résultat. «C’est un bon point. Un point pris avec beaucoup de solidarité et un bon état d’esprit. On a beaucoup subi en première mi-temps face à une équipe du Zimbabwe qui avait battu le Malawi (2-1, 1ère j.). Nous, on devait faire un match avec toutes les mésaventures que nous avons connues depuis pas mal de temps. Je suis content parce qu’on a eu un bon état d’esprit et un bon comportement. J’ai aimé les garçons. Maintenant, il faut travailler ce point. Ils prendront confiance. Ils ont montré beaucoup de solidarité et de combativité. Le terrain synthétique nous a gênés. On n’a eu qu’une seule séance d’entraînement là-dessus. Mais moi je suis content de prendre un point face à un adversaire direct», a déclaré en conférence de presse, Luis Fernandez, à l’issue de cette rencontre de la 2ème journée.
Toutefois, il reste à faire la paix des braves avec ses joueurs et à remobiliser l’ensemble de sa troupe, pour les prochaines sorties dans ces éliminatoires de la CAN 2017. Des joueurs comme Ibrahima Traoré, Abdoul Razzagui Camara, Bouna Sarr, Kamil Zayatte, Ibrahima Sory Conté… manquent cruellement au Syli. Luis Fernandez devrait également tenter de convaincre à rejoindre le Syli des binationaux comme Gaston Camara (Bari/ITA), Amadou Diawara (Bologne/ITA), Antoine Conté (Reims/FRA) ou encore Sehrou Guirassy (Lille/FRA).

Bréhima DIAKITÉ
Enregistrer un commentaire